Top 5 des raisons de (re)voir Halloween de John Carpenter.

Au départ, je voulais faire un top des films à voir ou à revoir pour Halloween, mais au final le choix est vraiment trop large. Du coup, je vous offre tout de même 5 bonnes raisons de revoir Halloween (1978) de John Carpenter !


(5) Parce que le remake est sympa, mais que l’original est bien meilleur !

image

Halloween (2007) de Rob Zombie

Le remake de Rob Zombie est assez sympathique – surtout si on le compare aux autres remakes des années 2000 des classiques du slasher – il faut bien le dire. Mais j’aime beaucoup plus l’original de John Carpenter. Et puis, je trouve que les motivations de Michael Myers sont plus percevables dans l’original. Avec le remake, je me pose plein de questions subsidiaires. Enfin ! Les deux sont à voir.

D’ailleurs, un conseil utile pour Halloween : ne vous faites pas avoir en regardant des remakes, ce serait dommage pour vous.


(4) Parce qu’on est Halloween, faut pas chercher bien loin : l’argument qui tue.

image

Halloween est l’une de mes fêtes préférés. Parce que je suis un fan de films d’horreur, mais pas que.

La citrouille, Jack O’Lantern, les bonbons, tout ça… C’est Halloween ! Alors pourquoi ne pas regarder un film d’horreur qui est vraiment dans le thème ? Celui qui vient en premier dans ce cas c’est Halloween. Aillons un peu de bon sens cinq minutes, pourquoi à Halloween ne pas regarder Halloween ? C’est pas logique comme explication ?


(3) Parce que Freddy Krueger et Jason Verrohees font pitié à côté de Michael Myers.

image

Dans Freddy vs Jason (2003), il n’y a pas Michael Myers parce que le combat serait déséquilibré.

Je vous laisse le choix, vous pouvez regarder Les Griffes de la Nuit (1983) de Wes Craven et Vendredi 13 (1980) de Sean S. Cunningham, je ne vous le reprocherai pas. Mais quand même, Michael pète bien plus la classe que Freddy et Jason. Osez me dire que Tony Moran et Nick Castle – les deux sous le masque – ne tuent vraiment pas plus la classe. En plus, il faut se rappeler que c’est Halloween qui renouvelle le genre horrifique et instaure la base de tous les slashers de l’époque, en s’inspirant toutefois de Black Christmas (1974) de Bob Clark (Dont j’ai acheté le remake (2006) de Glen Morgan par erreur, ne faites pas comme moi).


(2) Pour la bande originale de John Carpenter, inoubliable.

image

Le masque de Michael Myers est en fait un moulage du visage de William Shatner. Oui.

Il y a plusieurs bandes originales qui décoiffent dans le domaine des films d’horreur. Il y a Tubular Bells de Mike Oldfield – qui est un excellent musicien – pour L’Exorciste (1973) de William Friedkin, dont John Carpenter s’inspire d’ailleurs, le thème de Goblin pour Suspiria (1977) de Dario Argento, et bien d’autres… Et puis il y a le thème original de Halloween.

Enfin, il n’y a pas seulement cette bande originale à retenir de l’univers du cinéaste. Véritable compositeur, on retiendra aussi l’excellent thème de They Live (1988).

Et pour en revenir à mon précédant argument : est-ce que Freddy et Jason ont des thèmes aussi marquants ? Hein ? Et bien non !

Je vous offre d’ailleurs ce lien Spotify pour écouter la musique, sinon lancez une vidéo sur youtube.


(5)  Pour la scène d’introduction et toutes les autres.

image

John Carpenter est un cinéaste culte : Halloween n’est pas son seul chef d’œuvre.

Metteur en scène mais aussi scénariste et compositeur, John Carpenter est devenu l’un des cinéastes indépendants les plus reconnus de l’histoire grâce à ce film. Un enfant, un masque, un couteau, une caméra embarquée, ça donne une scène d’anthologie et un film inoubliable. Pour un budget de 325 000 $, ce film est une réussite complète. Halloween a même lancé la carrière de Jamie Lee Curtis, qui à l’époque était plus connue pour être la fille de Tony Curtis (Certains l’aiment chaud, 1959, Billy Wilder) et de Janet Leigh (Psychose, 1960, Alfred Hitchcock) que pour être une bonne actrice. Bref, dans mon top personnel de mes scènes préférées de l’histoire du cinéma, il y a l’introduction en vue subjective de Halloween.

BON HALLOWEEN À TOUS !