Manifeste du 1er janvier 2015

Chers internautes,

Aujourd’hui, une nouvelle année débute. Habituellement à cette date, je ne fais aucune concession; ma résolution est encore et toujours de “ne pas faire de bonne résolution que je ne saurais tenir”. Mais cette année, c’est un peu différent… Chaque année, je renouvelle un dynamisme épuisé et une inspiration en perdition. Le 1er janvier est pour moi synonyme de vigueur, de nouveaux projets à travailler, une nouvelle année à supporter : bref, des nouveaux moments qui s’annoncent, bons comme mauvais ! Aujourd’hui, il s’agit donc de prendre du recul. Ces deux précédentes années ont été pour moi décisives, ce qui sera également le cas de ces deux prochaines années.

image

Votre serviteur, en 2014.

Le 1er janvier 2013, Flavien et moi mettions notre premier très court métrage en ligne. Je me rends compte aujourd’hui du spectaculaire virage que j’ai pris depuis ce temps (ainsi que Flavien). Le 1er janvier 2014, il n’y a pas si longtemps, je mettais en ligne la première Chronique de ce site, sur la saga Terminator. Entre ces deux années passées et aujourd’hui, un gouffre s’est creusé. Un gouffre fait d’évolution et d’ambition. Deux notions qui me semblaient si confuses pourtant ! Aujourd’hui, que reste-t-il de cet homme qui réalisait ses courtes vidéos avec désintérêt il y a deux ans ? Que reste-t-il de ce chroniqueur autoproclamé, spécialiste des films d’horreur et de science-fiction ? He bien il en reste des souvenirs certes, mais surtout des échos. Nous allons abandonner cet “enfant” ensemble car rappellons tout de même que, je vais être majeur cette année ! Et pourtant, je ne m’en réjouis pas d’avance…

En effet, cette année ma scolarité aura un impact sur ma vie personnelle, plus que ces deux dernières années. J’ai redoublé en 2013, ce fait est indéniable. Pourtant, c’est aujourd’hui que ça se ressent le plus. Beaucoup de contacts croisés par-ci par-là, avec lesquels j’ai discuté cinéma, politique (etc), me quitteront bientôt, et ce définitivement j’en ai bien peur – j’ai toujours été franc sur ce fait là, et c’est bien normal. J’espère tout de même que quelques uns de mes amis resteront à mes côtés ! De plus, en cette année 2015, je vis probablement ma dernière année de “tranquillité” scolaire. Mes Travaux Personnels Encadrés (sur le cinéma) m’assurent, je l’espère, une stabilité dont j’ai bien besoin (et prions pour les épreuves anticipés de Français et de Science), mais le stress du bac s’approchant est une malédiction à laquelle je vais bientôt faire face. Cette année se présente comme étant compliquée par avance, et je ne voulais pas vous le cacher.

Pour toutes ces raisons (et bien d’autres que je n’évoque pas), je ne vous promets pas la rédaction de grands articles où je parle pour ne rien dire, ou même la réalisation de projets audiovisuels variés, du moins je ne me forcerai pas. 2015 est l’année de la professionnalisation ! Pas la peine que je me force à multiplier des projets, si c’est pour les bâcler tous ! La seule chose que je vous promets, c’est de terminer l’aventure NeutronFr en beauté. Pour le reste, cette année, je compte bien maximiser toutes mes chances de décrocher un avenir radieux, même si je dois en payer le prix fort !

Je vous souhaite à toutes et à tous, sincèrement, de passer une excellente année 2015. N’oubliez pas, aujourd’hui est “le premier jour du reste de votre vie” (American Beauty, 2000, Sam Mendes). Et pour le premier de l’année : parmesan.

Cordialement,

Valentin PARIETTI
(valentin.parietti@yahoo.fr)

Commentez cet article via votre profil Facebook !